Connaître les milles et une saveurs du bien-être...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 se soigner avec les fruits rouges:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
linoakya
Admin


Féminin
Nombre de messages : 564
Age : 35
Emploi : très prenant!
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: se soigner avec les fruits rouges:   Jeu 3 Juil - 18:41

cassis: ses feuilles consommées en infusion permettent de lutter contre les rhumatismes en raison des flavoïdes qu'elles contiennent. Faire infuser un creux de main pour une tasse d'eau bouillante pendant un quart d'heure.

myrtille: une infusion avec les feuilles est recommandée en cas de diabète.

cerise: pour une boisson diurétique: 10g de queues de cerises dans un litre d'eau à faire infuser 15 minutes et à boire tout au long de la journée ( ne pas conserver plus de 12 heures).
Mais pas d'abus car le fruit contient beaucoup de sucre et est très calorique!

mûre: pour soigner les maux de gorge et les angines : faites une infusion de feuilles ( ramassées en été) et de pousse de ronce ( ramassées au printemps) .

framboise: l'infusion de feuilles est censée provoquer des contactions. Donc à éviter en début d egrossesse mais à utiliser en fin de grossesse pour faciliter l'avancement du travail si il est un peu lent en stimulant le muscle utérin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo
Admin


Féminin
Nombre de messages : 263
Age : 33
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: la fraise   Lun 21 Juil - 17:34

Fraise

Les Romains consommaient des fraises pour leurs vertus thérapeutiques. Ces fruits sont arrivées en France au XVIIIème siècle. Jusqu’alors, on ne connaissait que les fraises des bois.


Un explorateur au nom prédestiné, Antoine Amédée Frézier, rapporta des plants de grosses fraises du Chili, en 1713. C’est de là que viennent les fraises que nous consommons actuellement. Mais elles ont bien évolué.
La fraise fut un fruit de saison qui se trouvait sur les marchés seulement à partir du mois de mai. Les fraises sont maintenant commercialisées toute l’année.
En hiver, elles viennent de l’hémisphère Sud ou d’Israël.
En mars, les fraises d’Espagne prennent le relais.
La production française commence en mai et en juin et se prolonge jusqu’en novembre grâce aux variétés remontantes.

La fraise est un fruit fragile qui supporte difficilement le transport.
C’est pourquoi des espèces solides ont été mises au point : ce sont celles que l’on trouve surtout hors saison.
Ces fruits sont sans goût et cotonneux, ressemblant davantage au navet qu’à la fraise.

Heureusement, les producteurs français ont créé de nouvelles espèces juteuses et parfumées :

la gariguette s’est de plus en plus développée et représente maintenant 20 % de la production ;
la mara des bois dont le goût rappelle un peu la fraise des bois, est une remontante ;
la ciflorette, la cigalette, variétés très récentes, créées en 1999, sont particulièrement parfumées ;
la pajaro est une variété de pleine saison, le fruit est en forme de coeur.

On les trouve au cours de l’été et elles permettent de retrouver (ou de découvrir) le plaisir de « vraies » fraises.
De bonnes fraises sont fraîches, sans meurtrissures et brillantes.
Les fraises sont fragiles. Elles peuvent se conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur, mais très peu de temps.
Elles se lavent rapidement, dans une passoire sous le robinet avant d’être équeutées, sinon elles se gonflent d’eau.

Les fraises des bois
Les fraises des bois sauvages se ramassent dans les bois en juin-juillet en plaine, en août-septembre en montagne. Elles sont petites, dépassant rarement 12 mm de long, rouge foncé et très parfumées.
Les fraises des bois sont aussi cultivées. Elle sont plus grosses, plus claires et moins parfumées.
Ce sont des fruits particulièrement fragiles qu’il faut consommer rapidement. Les fraises des bois ne supportent pas le réfrigérateur. Elles ne doivent jamais être lavées.

NUTRITION

Vraiment pauvres en calories, les fraises peuvent tout à fait supporter d’être sucrées, surtout quand la qualité n’est pas au rendez-vous.
Elles sont particulièrement riches en vitamine C, autant que les agrumes.
Elles le sont aussi en pectines bénéfiques pour le tube digestif.
La fraise fait partie des aliments qui font se libérer de l’histamine dans l’organisme.
Ce phénomène est à l’origine de l’allergie à la fraise chez les personnes prédisposées.
Les fraises des bois ont les mêmes caractéristiques nutritionnelles que les fraises.

VALEUR NUTRITIONNELLE
Pour 100 g : 35 Kcal.
Eau : 89,5 g. Protéines : 0,7 g. Glucides : 7 g. Lipides : 0,5 g.
Fibres : 2,1 g.
Potassium : 152 mg. Magnésium : 12 mg. Phosphore : 23 mg. Calcium : 20 mg. Fer : 0,4 mg.
Vitamine B1 : 0 mg. Vitamine B2 : 0 mg. Vitamine B6 : 0 mg. Niacine : 0,5 mg. Folates : 62 µg.
Vitamine C : 60 mg. Carotènes : 40 µg.
Vitamine A : 0 µg. Vitamine E : 0,2 mg.

IDEES RECUES, VRAI, FAUX
La fraise contient un peu d’acide salicylique, autrement dit de l’aspirine. Mais à l’état de traces, en quantités infimes. Néanmoins, elle avait, dans le passé, l’image d’un fruit « bon pour les rhumatismes ».

_________________
www.chezrosebonbon.canalblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesclesdubienetre.freediscussion.net
 
se soigner avec les fruits rouges:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nougat glacé au coulis de fruits rouges
» Tarte à la ricotta et aux fruits rouges
» Velouté de fruits rouges
» Soufflé glacé aux fruits rouges (diabete)
» Gâteau fleur aux fruits rouges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les clés du bien-être :: naturopathie :: naturopathie-
Sauter vers: