Connaître les milles et une saveurs du bien-être...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le thé à travers le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
flo
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 263
Age : 34
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Le thé à travers le monde   Mar 22 Mai - 22:49

Les Chinois, les Indiens, les Japonais, les Asiatiques, les Africains aussi, dans leur ensemble, ont, depuis des millénaires, tracé la route du thé dans ce qu'elle a de plus pénétrante, débarrassée d'un dogmatisme contraignant. Ils ont hissé le thé au-delà des limites du rationnel pour en faire une boisson de l'esprit, s'adaptant merveilleusement à chaque population qui le consomme.


EN CHINE




Bien que la Chine produise de grandes quantités de thé noir pour l'exportation, les thés les plus répandus dans le pays sont le thé vert et le thé semi-fermenté. Le service à thé comprend une petite théière (au mieux en terre de Yixing) et de minuscules tasses dépourvues d'anse. Pour une seule personne, la tradition veut qu'on fasse infuser les feuilles dans un guywan (une tasse munie d'un couvercle).





À la maison, on offre toujours du thé aux visiteurs, et dans les restaurants la théière est le premier article de vaisselle que l'on pose sur la table et le dernier à être desservi. Sur les lieux de travail, on trouve des thermos géants ou des bouilloires d'eau frémissante à chaque étage d'une usine, d'un immeuble de bureaux ou d'un grand magasin. Afin de se rafraîchir pendant la journée, les travailleurs emportent des gourdes remplies de thé ou des bocaux de NESCAFE dont le tiers est rempli de feuilles de thé. La plupart des maisons de thé traditionnelles ont fermé leurs portes dans les années vingt et trente. Pendant la révolution culturelle, il fut même décrété que le fait de prendre le thé était une activité de loisir improductive.. Aujourd'hui, les plus célèbres de ces établissements ont été restaurés et ont reconquis une grande partie de leur clientèle avec le succès d'antan.On peut dans ces maisons de thé, en boire et assister a des spectacles tout en mangeant des petits amuses-gueules.


AU JAPON




Au Japon, où le thé préféré entre tous est toujours le thé vert (en particulier le matin et en digestif après le repas), des milliers d'hommes et de femmes fréquentent les nombreuses écoles de thé pour s'initier aux secrets de la cérémonie du thé. Cependant, les goûts évoluent: de nombreux Japonais consomment maintenant du thé noir avec du lait dans la plus pure tradition britannique. Des salons de thé à l'occidentale se sont ouverts dans les hôtels et les centres commerciaux des grandes villes, et toute une gamme de boissons chaudes et froides à base de thé additionné de fruits, de jus de fruits, de crème, d'épices ou de lait chaud est apparue. Les maîtres de thé organisent des séminaires et des cours pour enseigner aux buveurs de thé intéressés l'art de préparer le thé noir et de le servir à la mode anglaise, accompagné de mets spécialement réservés à cet usage.





AU TIBET




Au Tibet, le thé est considéré comme une offrande, et préparé chaque jour avec un soin extrème. Pour faire le thé salé, le thé vert en brique est pilé dans un mortier, puis bouilli pendant quelques minutes dans un récipient plein d'eau. La décoction est ensuite filtrée et versée dans une baratte où l'on ajoute du sel et du lait de chèvre ou du beurre de yack. Cette boisson est désignée sous le nom de sampa. Le thé est versé dans une bouilloire que l'on garde au chaud sur le feu, puis servi traditionnellement avec des galettes d'orge ou de blé.


EN INDE



Le thé est la boisson favorite de l'lnde, où on le sert parfois à l'anglaise ou bien bouilli avec de l'eau, du lait et des épices. Dans la rue, les échoppes vendent du thé très corsé avec beaucoup de sucre et du lait. Dans les trains, on garde le thé au chaud dans de grandes bouilloires et on le boit dans des tasses en terre que l'on jette apès usage.


EN TURQUIE

Malgré la croyance populaire, le thé est beaucoup plus apprécié que le café en Turquie, où il se prépare en cuisine, à l'abri des regards. L'infusion sombre et corsée est filtrée, puis versée dans des petis verres. Elle est servie tout au long de la joumée aux cliens qui viennent traiter des affaires, à la maison, dans les restaurants... Dans certaines maisons, la théière est constamment sur le feu (on ajoute seulement de l'eau chaude au moment de servir).


EN IRAN ET EN AFGHANISTAN

Dans ces deux pays, le thé est la boisson nationale. On boit du thé vert pour se désaltérer et du thé noir pour se réchauffer, tous les deux avec beaucoup de sucre. Chez soi ou dans les maisons de thé, les buveurs s'assoient en tailleur sur des matelas posés à même le sol et sirotent leur thé dans des pots en porcelaine de couleur vive.


EN RUSSIE




Les Russes connurent le thé au XVII siècle, mais le breuvage devint en vogue au début du XIXe siècle. On consomme aussi bien du thé vert que du thé noir, sans adjonction de lait, dans des verres munis d'une anse en métal. Juste avant de prendre une gorgée de thé, on laisse fondre dans sa bouche un morceau de sucre ou une cuillerée de confiture. Le samovar, qui s'inspirait vraisemblablement d'un pot à feu utilisé par les Mongols, est devenu trés prisé vers 1730.Il est encore aujourd'hui une pièce maîtresse du foyer russe. Le récipient en métal du samovar repose sur un foyer de braises summonté d'un tuyau qui traverse le récipient pour chauffer son eau. On prépare du thé trés corsé dans la petite théière située au-dessus. Il sera ensuite dilué avec de l'eau chaude tirée d'un robinet installé sur le côté du samovar. Le samovar garde le thé chaud pendant des heures à la disposition des membres de la famille ou des hôtes.


EN ÉGYPTE

Les Égyptiens, grands buveurs de thé, I'aiment doux et corsé, sans lait. Dans les cafés, on le sert dans des verres disposés sur un plateau, accompagné d'un verre d'eau, de sucre, d'une cuillère et parfois de feuilles de menthe.


AU MAROC




le thé vert de chine apprécié est celui de Chunmee de Shanghai, à cause de ses grandes feuilles brunes, de son goût et de son parfum particulier. Ce thé, commercialisé au Maroc sous le no 9371, est servi(sucré) dans une théière sur un plateau d'argent. Il est préparé avec la menthe et servi dans des verres de thé. Introduit au Maroc et offert sous forme de cadeau au Sultan Moulay Ismail au XVIIe siécle par un voyageur danois ou hollandais, le thé vert de Chine reste jusqu'à ce jour un produit de base courant chez toute la population. Dans les maisons marocaines, c'est à l'homme qu'il incombe de servir le thé. Pour le verser, il lève la théière trés haut au-dessus des verres, de façon à former une fine couche d'écume en surface.


EN NOUVELLE-ZÉLANDE ET EN AUSTRALIE

Dans ces deux pays, le thé est servi à la maison et dans les restaurants à la mode anglaise. klais, dans le Bush australien, les hommes font leur thé à même le feu dans une gamelle (billycan). Comme en GrandeBretagne et dans d'autres pays d'Europe, le café et les boissons non alcoolisées ont peu à peu supplanté le thé, dont la consommation est en baisse. En Australie, les importations de thé, qui s'élevaient à plus de 40000 t par an en 1967, ne dépassent plus guère les 23000 t.


AU ROYAUME-UNI

Le thé est encore et toujours la boisson préférée des Britanniques, malgré la concurrence des boissons non alcoolisées et du café. Toutefois, la consommation est en légère baisse. il ne se boit en moyenne 3,3 tasses de thé par jour et par habitant (contre 3,8 en 1984). Certaines personnes commencent une journée avec au moins une tasse de thé et boivent aussi du thé sur leur lieu de travail, pendant les pauses le matin et l'aprés-midi, et parfois au déjeuner; le thé de l'aprés-midi (afternoon' tea) est une tradition encore trés ancrée dans la vie quotidienne britannique. Peu de gens boivent du thé le soir: le Comité du thé du Royaume-Uni a récemment lancé une campagne promotionnelle pour inciter les restaurants à proposer du thé en fin de repas au lieu du café.

© Marc Michot 1996-2001
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesclesdubienetre.freediscussion.net
 
Le thé à travers le monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les marchés de Noel à travers le monde
» Voyagez au travers du monde
» Nos églises à travers le monde
» EXPO A BOLBEC - MAISONS MINIATURES A TRAVERS LE MONDE
» À quoi ressemblent les baisers à travers le monde?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les clés du bien-être :: Diététique et alimentation :: tisanes thés boissons-
Sauter vers: